Urbanisme

Le PLU d’Olwisheim a été annulé par décision de justice en mai 2016. C’est donc le Règlement National d’Urbanisme qui s’applique dans la commune.

16 Commentaires

  1. Philippe Horvat

    Nous habitons au 45 de la rue Principale, tout près d’un « cédez le passage » nouvellement installé, au débouché de l’Impasse Ritter.
    Je veux signaler ici la complète inutilité de cette dépense de la commune, et les nuisances évidentes qu’elle occasionne.
    En effet, si cette modification est censée réduire la vitesse excessive des véhicules, voitures, camions et engins agricoles qui circulent sur la rue Principale, il fait bien constater que c’est un total fiasco : De nos fenêtres, nous pouvons aisément constater que très peu de véhicules ralentissent, et que ceux qui réduisent leur vitesse le fond de manière très insuffisante : Un conducteur qui déboucherait de l’impasse sans s’arrêter finirait aux urgences ou à la morgue.

    On peut donc raisonnablement se demander à quoi sert cette modification de la priorité. D’autant plus que, étrangement, les nouveaux changements de priorité sont apparus à des endroits incongrus. Pourquoi ne pas en avoir placés au débouché de la rue Catherine Schweitzer par exemple, ou celui de la rue du Muehlfeld, ou de la rue de Berstett, ou encore de la rue des Vignes ? Les véhicules y roulent-t-ils vraiment moins vite ?

    Deux autres points posent problèmes :

    1. La signalisation n’est pas règlementaire.
    En effet d’après l’article 42.2 de l’instruction interministérielle sur la signalisation routière, le panneau cédez le passage de type AB3a indique l’obligation de céder le passage à l’intersection aux usagers de l ‘autre route sans avoir à marquer obligatoirement l’arrêt. Ce panneau de signalisation AB3a est bien en place à l’intersection avec l’impasse Ritter. Mais normalement un panneau de police avancé de type AB3b annonce le panneau AB3a. Il est implanté habituellement à environ 150 mètres du panneau AB3a. Cette distance peut varier en fonction de la configuration des lieux, de la vitesse… A l’approche de l’Impasse Ritter… pas de panneau AB3b ! Cette absence, anormale, rend l’intersection bien plus dangereuse qu’elle était avant la modification.

    2. Le stationnement, déjà très problématique avant la modification de l’intersection, est devenu carrément un casse-tête pour les riverains. Déjà, il y a quelques temps, une interdiction de stationner marquée au sol en blanc et rouge a rendu plus difficile le stationnement autour de l’accès à l’impasse. Ce marquage n’a en rien facilité le trafic, mais il a rendu la vie des riverains plus difficile. Maintenant, les marquages de priorité, qui chevauchent des segments où le stationnement est – encore – autorisé deviennent inopérants dès qu’un véhicule lourd stationne. Comment permettre le stationnement temporaire non seulement des riverains, mais aussi des des visiteurs, des personnels de santé et d’assistance à la personne, des patients du thérapeute qui travaille juste à ce niveau-là, des fournisseurs, des commerçants ambulants ?

    J’insiste ici sur le fait que la mise en place de ce « cédez le passage » est inutile (il n’est pas respecté), dangereux (les véhicules sortant de l’impasse risque l’accident), irrégulier (il manquent deux panneaux), inégalitaire (pourquoi là et pas aux autres intersections ?), et très pénalisante pour les riverains.
    J’ai besoin de savoir quelle mesures la commune va prendre pour rendre la situation à nouveau acceptable.

    Répondre
    1. RHEIN

      Bonjour,
      Je constate que la mise en place des cédez le passage ne gêne que les riverains rue Principale,sans qu’ils se demandent ce qu’en pense des habitants rue de la Rivière et Impasse Ritter.
      Pour le stationnement des propositions raisonnables ont été faites et de nombreux échanges ont eu lieu les années précédentes. Toutes les propositions de réglementation ont été rejetées.
      Nous reprendrons les débats, mais à l’évidence une non réglementation entraîne les conséquences que nous rencontrons à présent, d’autant que certains riverains s’obstinent à laisser leurs véhicules sur la rue alors qu’ils ont la possibilité de les rentrer dans leur cours.
      Par ailleurs, la voirie est de la compétence de la CAH et si d’autres perpendiculaires à la rue Principale n’ont pas fait l’objet de signalisation spécifique c’est qu’elles ne présentaient pas le même degré d’urgence, d’une part, et que les fonds qui nous ont été alloués pour cette année étaient limités.
      Pour en revenir à l’inutilité de la dépense et des nuisances, je vous propose journellement d’emprunter la rue de la rivière et l’impasse Ritter afin que votre opinion sur le sujet puisse être plus objectif.
      N’oubliez jamais que nous tentons de faire au mieux dans l’intérêt collectif.
      Vous avez chacun été invité à nos réunions de commissions. Je vous propose d’exposer vos avis à cette occasion.
      Il vous sera possible d’apprécier peut-être avec plus d’objectivité nos différentes actions.
      Bien cordialement

      Répondre
  2. ISINGER

    Isinger
    Ah j’oubliais juste une précision, nous sommes au coeur du village, aux premières loges, donc fortement impactés pars la situation:
    – visibilité réduite pour sortir de chez nous
    – trottoirs blindés
    -circulation très dense et dangereuse aux heures de pointe et nuisance
    sonore
    Merci

    Isinger Patricia

    Répondre
  3. ISINGER

    Bonjour,
    Je me permets avant tout d’attirer l’attention sur notre lieu d’habitation 47 rue principale face a l’IMPASSE Ritter et de dénoncer une situation intolérable
    Dans ce parti pris de privilégier la sortie de quelques riverains on a vu d’abord fleurir un marquage au sol rouge et blanc puis dernièrement des cédez le passage.
    L’enjeu me semble t’ il est de protéger la population locale du trafic routier
    . Peut être fallait il analyser la situation dans sa globalité :
    La rue principale n’est pas uniquement un lieu de passage, il y a des maisons , des habitants, des sorties de cour , des travaux d’aménagements, des visiteurs, des thérapeutes, des aides a domiciles, des commerçants ambulants etc…, enfin tout ce qui permet la vie d’un village.
    La situation s’est nettement dégradée, le flux des véhicules qui empruntent cette route a augmenté , il n’y a pas eu de création de place de stationnement mais ils ont été remplacé par des cédez le passage de part et d’autre de la route qui diminue par effet de rebond les stationnements existants . Arrêtons de stigmatiser le stationnement des voitures.
    Pour finaliser on peut parler des piétons. Là je vous laisse à votre imaginaire ou votre expérience ! Notre situation sanitaire limite les déplacements qu’en sera t’ il après ?
    Patricia Isinger

    Répondre
    1. RHEIN

      Bonjour
      Votre commentaire est étonnant, en particulier dans sa partie introductive.
      Il ne s’agit pas de privilégier certains habitants au détriment d’autres, mais d’offrir à chacun la sécurité qu’il est en droit d’attendre.
      Que penser de celles et ceux qui mettent en péril les riverains de l’impasse Ritter ou de la rue de la rivière en garant leur voiture au droit des intersections concernées, au détriment des règles élémentaires du code de la route ? C’est règles ne sont certainement pas d’hier, mais apparemment elles ne seraient pas applicables à notre village.
      Avez-vous tenté ne serait-ce qu’une fois de sortir de l’impasse Ritter avec toutes les voitures garées à proximité ?
      En ce qui concerne le stationnement, malheureusement de nombreux habitants de la rue Principale s’obtiennent à laisser leur voiture sur la rue plutôt que de les mettre dans leur cours.
      Par ailleurs, nous avons déjà fait de nombreuses propositions pour réglementer le stationnement rue Principale. Elle ont systématiquement été accueillie défavorablement. Pourtant c’est la seule solution à laquelle nous aboutirons inévitablement. À moins que chacun soit moins individualiste et évite de penser qu’il est en droit de se garer coûte que coûte devant chez lui, croisement ou pas, passage protégé ou pas, que ça gêne ou non son prochain.
      Bien cordialement

      Répondre
      1. ISINGER Bertrand

        A partir de ce jour je vais compter les voitures garées devant chez nous et qui ne nous appartiennent pas ( photos a l’appui) .

        Répondre
  4. HAUPTMANN MICHAEL

    Bonjour,
    Étant dans la commune depuis presque 8 ans je constate une dégradation de la circulation sur la route principale, cela est liée aux stationnement anarchique qui parfois sur de grande longueur peut générer de vrais problèmes de priorité. Des véhicules en circulation ne savent plus comment s’arreter ou poursuivre leur marche vu que des voitures stationnés se succèdent avec parfois un espace entre mais qui ne permet aucun arrêt, tout cela engendre une importante gêne, du stress et des incivilités.
    Pour accéder à la rue principale nous passons par la rue des noyers puis la rue du Muehfeld ou régulièrement des stationnements en sortie de cette voie sont constatés, sur d’autres sorties de rue des marquages rouge-blanc on été appliqué mais là rien, en complément des véhicules stationnent à proximité de la sortie de la rue du Muehlfeld ce qui gêne la visibilité, je suis étonnés qu’aucun accidents n’ai encore eu lieu.
    Autre point noir, les 2 sorties du village, côté Eckwersheim avec maintenant des marquages au sol qui ne servent à rien, pas de ralentissement constaté, l’autre côté direction Mittel, les panneaux de priorités sont mal placés et les usagers ne savent pas qui a la priorité.
    Je rejoins le commentaire précédent sur les arrêts de bus scolaire qui sont dangereux pour ceux situés à côté de la rue de La Chapelle.
    Bref le constat n’est pas très glorieux sur la circulation et le stationnement dans notre commune, d’autres on trouvé des solutions, voyez Eckwersheim, Mittelschaeffolsheim…
    Dans l’attente de voir des améliorations.
    Michael Hauptmann
    Rue des noyers

    Répondre
  5. wiederkehr Michel

    Sous quel site peut-on consulter le rapport de Monsieur le Commissaire Enquêteur relatif au PLU d’Olwisheim.

    Répondre
  6. Wiederkehr Michel

    Les derniers arbitrages du PLU relatif au Zonage ayant été vraisemblablement rendus, une présentation au public dans le cadre d’une réunion informelle permettrait à chacun de connaitre le plan définitif avant la procédure de l’enquête publique.

    Répondre
  7. GITZ ELISABETH

    En tant qu’utilisatrice du nouvel arrêt de bus depuis quelques semaines, je tiens à vous signaler la dangerosité de l’emplacement choisi du fait de la faible largueur du trottoir au vue de la vitesse à laquelle passe les voitures, les camionnettes et les camions au nez à la barbe de nos enfants !!!!!D’autant plus que nous sommes plusieurs à nous y rendre en pousette, et que le long du trajet les trottoirs ne sont pas larges !!!
    La moindre baisse de vigilence.. c’est la catastrophe ! Faut-il on arrive là ?
    Pourquoi ne pas avoir consulté les utilisateurs avant d’imposer ce changement ???

    Répondre
    1. Le secrétariat de la Mairie d'Olwisheim

      Madame,
      Nous avons pris connaissance de votre message du 24 septembre 2018 et comprenons votre inquiétude.
      Ceci dit, il n’était plus acceptable que l’arrêt de bus se trouve à l’endroit d’une chicane sans visibilité, en imposant aux usagers et en particuliers aux enfants, d’attendre sur la chaussée au croisement entre la rue Principale et la rue Mühlfeld.
      Comme vous l’aurez certainement remarqué, l’accès à l’ancien emplacement de l’arrêt de bus n’était pas plus aisé qu’à l’heure actuelle avec des trottoirs peut être encore moins large.
      Il est dans le projet de sécurisation de la rue Principale d’élargir le trottoir à hauteur de l’arrêt de bus actuel, mais nous ne pouvons pas en dire davantage à ce jour.
      Il est certain, qu’hormis aux extrémités du village, un arrêt de bus sur la rue Principale dans sa partie centrale la moins large pose un problème dans tous les cas.
      Quoiqu’il en soit, nous sommes satisfait d’avoir conservé dans notre commune les 3 arrêts de bus quand d’autre n’en n’ont plus qu’un comme Mittelschaeffolsheim voir d’autre plus du tout comme Bilwisheim.

      Répondre
  8. Georges BERNHARDT

    Bonjour,

    Pouvez- vous me dire à quel moment vous ferez la réunion avec le commissaire enquêteur concernant le PLU.
    D’avance merci pour votre réponse.

    Cordialement Georges BERNHARDT

    Répondre
    1. Le secrétariat de la Mairie d'Olwisheim

      Monsieur BERNHARDT bonjour,

      A ce jour il est encore trop tôt pour vous apporter une réponse. Vous serez informé de cette date par affichage dans les vitrines du village ainsi que sur le site internet de la commune.

      Bien cordialement,

      B. BOLLACK

      Répondre
  9. Marc GERWIG

    Bonjour,
    Tout d’abord,je tiens à vous dire que l’instauration d’un Stammdish fut vraiment une très bonne idée! Très sympa, convivial, et efficace pour les échanges. MERCI
    Je réside au 12 rue de la Chapelle et j’aimerai savoir quelle est la hauteur maximum autorisée d’une clôture séparant ma propriété de la rue, ainsi que celle la séparant de mes voisins ?
    Je souhaite également la pose d’une borne ou d’un repère de délimitation de terrain entre ma propriété et celle de mon voisin Christian Roth au 10.
    Merci de bien vouloir me répondre rapidement. Cordialement
    Marc GERWIG

    Répondre
    1. Frédérique GRANDJEAN

      Bonjour,
      Votre parcelle est située en zone UB du plan local d’OWISHEIM. Le règlement de cette zone prévoit que la hauteur des clôtures sur rue est limitée à 1,60 m par rapport au terrain naturel. La hauteur des clôtures sur limite séparative (entre deux parcelles voisines) est limitée pour sa part à 2,00 m (toujours mesurée à partir du terrain naturel).
      Enfin, pour ce qui est de la délimitation des parcelles par bornage, il convient de s’adresser à un géomètre.

      Cordialement

      Répondre
      1. gerwig marc

        Bonjour,
        Merci d’avoir répondu rapidement.
        En ce qui concerne le bornage, je vous précise que les repères ont disparus lors des travaux de la rue, et que nous souhaitons, mon voisin et les retrouver afin de pouvoir commencer nos travaux de clôture.
        Pour info, sachez qu’il y a environ 3-4 semaines, un géomètre apparemment, était passé, mais pas de repère ou de borne ?
        Merci de faire le nécessaire Cordialement

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.