Bonsoir, juste quelques lignes pour vous saluer alors que nous entrons dans cette semaine de Pâques/Pâque. Le temps du Passage. Celui-ci commence par l’étape du dimanche des Rameaux, presque pour nous redire qu’il y a d’abord un chemin, et sur ce chemin, des confinements nécessaires, des silences indispensables, des solitudes fertiles, là où, au bout du chemin, la vie se donne, jamais la même toujours autrement. Prenez soin de vous. Cordialement, Claude Horviller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.